History

Fourniture d’eau à Dolisie : réaménagement du point de captage d’eau de l’usine de traitement d’eau de Loubomo par la société CGGC.

MINISTERE DE L'ENERGIE ET DE L'HYDRAULIQUE > History > Fourniture d’eau à Dolisie : réaménagement du point de captage d’eau de l’usine de traitement d’eau de Loubomo par la société CGGC.
  • Posté par : admin

Construite en 1956 à l’époque de l’Union Electrique de Congo (UNELCO), l’usine de traitement d’eau de Dolisie dans le département du Niari, éprouve d’énormes difficultés pour approvisionner les populations en eau potable. Cela malgré la réhabilition de l’ouvrage en 2006 à la faveur des travaux de la municipalisation accélérée du département du Niari , qui avaient permis de rehausser de 50 cm le seuil déversant de l’ouvrage , afin de permettre l’augmentation de la capacité de production de cette usine de 100 à 460 m3/h.

Après cette réhabilitation, l’ouvrage qui a fonctionné normalement entre 2005 et 2017 a malheureusement été frappé par une crue exceptionnelle qui a rompu sa stabilité, le 20 février 2017.

Devant cette situation préoccupante, le ministre de l’énergie et de l’hydraulique, Honoré SAYI avait au cours d’une mission de travail dans le département du Niari le 28 août 2021, avait ordonné  la fermeture du point de captage d’eau (exhaure) de cette usine, du fait de la dégradation notoire de ces installations.

Un appel d’offres avait été ainsi lancé par le gouvernement congolais, pour l’exécution des travaux de réaménagement de l’exhaure. La société CHINA GANSU GEO – ENGINEERING CORPORATION IN CONGO (CGGC) soumissionnaire a exécuté les dits travaux  entre le 10 septembre et le 15 novembre 2021. Ceux -ci ont consisté en :

  1. La réalisation des endiguements en amont et en aval pour isoler l’ouvrage actuel de manière à assécher la zone d’emprise des travaux y compris le désherbage des abords immédiats de la prise d’eau ;
  2. Vidange à l’aide des motopompes les eaux restées en stagnation en amont de la digue existante ;
  3. Nettoyage général et curage du lit mineur et des abords et berges de la prise d’eau ;
  4. Reconstruction d’une nouvelle digue en béton armé avec une tranchée d’ancrage suffisante en amont de l’ouvrage existant y compris le bouchage en béton de l’orifice ainsi crée dans l’ancrage de l’ouvrage existant.
  5. Réaménagement du coursier en aval de l’ouvrage par la pose des dès en béton pour la disparition de l’énergie de l’eau y compris la construction des perrés maçonnés sur les berges ;
  6. Protection des deux berges autour de la prise d’eau jusqu’à la digue par la construction des perrés maçonnés.

L’ouvrage réaménagé de façon provisoire a été réceptionné le 18 novembre 2021 par une équipe des experts du cabinet du Ministère de l’Energie et de l’Hydraulique.

Direction de la communication et des systèmes d’information

Auteur : admin

Laisser un commentaire